Mon parcours

FIV1 – TEC1 bis – Lundi 29/10/18 : Super brybry au chaud, place à la couvade et l’attente

Lundi 10 octobre : début du traitement TEC 1 bis. Un 3ème protocole compliqué…

traitement transfert fiv effets secondaires pmaJ’ai commencé le traitement pour le transfert le 10 octobre (J1 de mon cycle) en étant déjà fatiguée et pas très en forme. Et j’ai très mal vécu ce 3ème protocole… Fatigue physique et morale extrême, vertiges et étourdissements, migraines incessantes, des chutes de tension qui ont provoqué des malaises vagaux, maux de ventre, diminution de l’appétit… Je ne pensais pas que ce traitement serait aussi éprouvant et j’ai vraiment lutté de toutes mes forces pour tenir le coup, ne pas me faire arrêter au travail, continuer ma vie « normalement » mais j’ai complètement craqué jeudi dernier, j’étais à bout de force…

Je crois que j’ai tiré sur la corde, en essayant de me persuader que j’allais y arriver, que j’y étais presque, que je n’avais pas le droit de me plaindre, que je devais juste subir les effets secondaires pour la bonne cause… J’ai essayé de ne pas trop m’écouter, de me concentrer sur le transfert et je ne me suis pas rendu compte à quel point j’allais mal… C’est d’autant plus frustrant que j’ai plutôt bien vécu les 2 premiers protocoles, en juin pour la FIV1 et en septembre pour le TEC1, finalement annulé. J’ai continué le sport, j’ai beaucoup moins ressenti la fatigue, j’ai eu moins d’effets secondaires… Mais là, c’est comme si mon corps me lâchait… Peut-être est-ce dû à l’enchaînement des 3 protocoles en 5 mois ? Et bien-sûr, je me sentais coupable et « faible » de mal vivre ce protocole…

Mardi 23 octobre : contrôle ok, date de transfert 29/10 !

J’ai eu mon contrôle mardi 23 octobre, à J14. Cette fois, Super chéri m’a accompagnée. On est partis plus tard que prévu de chez nous et on est arrivés à 8h30 à Poissy alors que j’avais rdv pour mon écho de contrôle à 8h40 et que je devais, normalement, faire ma prise de sang avant… Gros coup de stress ! J’ai demandé au secrétariat s’il valait mieux que je fasse ma prise de sang avant l’écho mais on m’a dit que non, que le médecin n’avait pas de retard, que je ferai ma pds après l’écho… Du coup on s’est installés dans la salle d’attente pour faire l’écho. J’étais hyper angoissée. J’avais peur que mon endomètre ne soit pas assez épais, que tout s’arrête là encore une fois. Mon cœur battait à mille à l’heure et finalement on a attendu longtemps et j’arrêtais pas de dire à mon chéri que j’aurais eu le temps d’aller faire la prise de sang vu le retard du médecin…

pma fiv transfert embryon endometre okHeureusement, l’écho a été concluante, mon endomètre était à… 7.3 mm ! Il fallait qu’il soit à 7 mm pour qu’on puisse programmer le transfert. J’étais tellement soulagée. Un poids énorme s’est envolé. Le transfert était donc prévu lundi 29 octobre à 10h45. Par contre, je devais continuer provamès jusqu’au soir du transfert (ainsi que torental) et débuter la progesterone le soir-même… Je croyais en avoir fini avec provamès et pouvoir arriver jusqu’au jour du transfert en étant moins épuisée… Mais je n’ai rien dit au médecin. Super chéri a ensuite déposé nos consentements signés pour la décongélation de l’embryon pendant que j’attendais pour faire ma prise de sang. Une fois rentrés, obligée de faire un petite sieste tellement j’étais épuisée avant de manger un bout et retourner au boulot…

pma fiv stress appelEt là, vers 15h30, mon téléphone a sonné… Quand le numéro de la PMA s’est affiché j’ai cru que mon cœur allait exploser. J’ai eu tellement peur. Je me suis dit, ils ont eu les résultats de ma prise de sang, il doit y avoir un problème… J’ai décroché avec une boule au ventre et à la gorge… En fait, le médecin m’appelait pour déplacer l’horaire du transfert, en me disant qu’il avait eu le secrétariat qui lui avait indiqué que 10h45 ne nous convenait pas… Je lui ai dit que si, que je n’avais pas appelé le secrétariat pour décaler… Qu’une autre patiente attendait sûrement leur appel… Bref, du coup convocation le lundi 29 octobre à 12h et plus à 10h45. Gros coup de stress, merci de ne pas me refaire un coup pareil Docteur…

Quand le corps et les nerfs lâchent… et qu’il est temps de s’écouter !

super fivette pma triste déprimée désespéréeLe lendemain soir, mercredi 24 octobre, j’ai complètement craqué. Trop de fatigue, de vertiges, d’effets secondaires, plus de force pour faire autre chose que dormir après avoir lutté toute la journée pour ne pas m’endormir au travail… J’ai donc pris rdv avec un médecin généraliste près de chez moi sur Doctolib pour le lendemain. Je l’avais consulté une seule fois et n’avais pas eu un bon feeling mais tant pis, je ne pouvais plus rester comme ça, il fallait que je vois un médecin rapidement… Finalement, le rdv s’est très bien passé, j’ai tout de suite craqué et lui ai expliqué mon parcours. Elle a été très à l’écoute, bienveillante et compréhensive. Elle m’a dit que je n’aurais pas dû supporter tous ces effets secondaires (à noter : elle a lu attentivement sur son logiciel tous les effets indésirables de mes différents cachets) sans rien dire à la PMA, que je n’étais pas un robot, que j’étais HUMAINE… Que j’avais le droit de craquer, d’aller mal, de déprimer un peu avec tout ce que je vivais depuis des mois, d’être épuisée, que je ne devais pas me sentir coupable pour ça… Mais qu’elle comprenait qu’après un échec et une annulation, je craignais au fond de moi une nouvelle déception si je parlais de tout ça… Elle m’a arrêtée pour 2 jours (le jeudi et le vendredi précédant le transfert) et a essayé de joindre la PMA pour parler de tous ces effets secondaires… Mais elle n’a pas réussi à les joindre… (bizarre ?!).

Elle m’a rappelée dans l’après-midi pour me dire de bien me reposer, de beaucoup dormir et me détendre, faire la prise de sang prescrite et revenir la voir si besoin la semaine suivante. Cet échange avec elle, qui ne me connaissait pas mais qui a pris le temps de bien discuter, de bien m’ausculter et même d’appeler la PMA… m’a fait beaucoup de bien. Se sentir comprise et épaulée par un médecin est rassurant. J’ai donc beaucoup dormi entre jeudi et dimanche, veille du transfert… J’ai aussi reçu la visite d’une de mes meilleures amies avec sa fille que j’adore et de ma maman d’amour. Puis avec Super Chéri on a annulé tout ce que nous avions prévu : j’ai loupé le pot de départ d’un très bon collègue et l’anniversaire déguisé sur le thème Halloween d’un ami… J’étais vraiment déçue mais c’était la meilleure chose à faire, je ne me sentais de toutes façons pas la force physique d’aller à ces soirées… D’ailleurs le repos a été bénéfique surtout pour le moral : hier, veille du transfert, je me sentais déjà mieux, prête pour le transfert et surtout POSITIVE !

Lundi 29 octobre 2018 : Super brybry bien au chaud dans mon utérus (qu’il y reste !)

Hier, j’étais positive et sereine mais je n’ai presque pas dormi de la nuit… A 4h30 je tournais encore dans le lit… Je pense avoir dormi entre 5h et 8h… NUIT HORRIBLE. En plus j’ai fait un cauchemar : on était plusieurs fivettes sur un plateau TV et il y avait un grand panneau d’affichage comme dans les aéroports. On tenait nos tests de grossesse à la main, avec un numéro attribué et on regardait nos résultats s’afficher… Bizarrement ce qui s’affichait ce n’était pas « + » ou « – » mais des taux de prise de sang. Et je me suis trompée de 2 lignes : j’ai regardé le résultat du n°5 (taux 500 !!!) au lieu du n°3 qui était à zéro évidemment… Et j’ai commencé à pleurer… C’est fou comme le cerveau est capable, par le biais des cauchemars, d’exprimer nos craintes ! Je me suis réveillée un peu chamboulée mais surtout épuisée. J’étais quand même positive pour le transfert.

fiv tec transfert embryonTout s’est très bien passé. On est arrivés dans la salle d’attente à 11h30, j’avais comme prévu la vessie pleine… Rdv à 12h mais on a été appelés à 12h40. Quelques minutes de plus et ma vessie allait exploser (confirmé par l’écho lol). J’ai bien cru que j’allais faire pipi en plein transfert… Je ne voyais pas l’écran mais Super chéri a vu Super brybry dans mon utérus. Cette fois on ne nous a pas donné d’échographie imprimée. Je n’ai pas pu retenir quelques larmes d’émotion (discrètement). J’espère tellement que Super brybry va s’accrocher de toutes ses forces. Rester au chaud pendant 9 mois. On y croit, tous nos espoirs reposent sur toi Super brybry, sois fort, on t’aime ❤

Une fois le transfert effectué on m’annonce que je dois poursuivre l’ensemble du traitement… Jusqu’aux 3 mois si grossesse : 2 provamès par jour, 2 torental par jour, 4 progesterone par jour et 1 acide folique par jour. Je sais que si on me prescrit tout ça c’est que c’est nécessaire pour aider Super brybry à s’accrocher… Mais j’ai eu envie de m’effondrer. Je leur ai dit que je supportais très mal le traitement, que j’avais trop d’effets secondaires, je leur ai demandé s’ils pouvaient m’arrêter un peu… Leur réponse : essayer d’appeler le secrétariat pour parler à ma gygy qui m’enverra peut-être un arrêt de travail… Bien-sûr, alors qu’elle est injoignable…  Que je n’ai jamais pu lui parler… Deuxième mauvaise surprise : la date de prise de sang… Lundi 12 novembre ! Une date bien (trop) lointaine je trouve… On est donc allés au secrétariat pour annuler le rdv du jeudi 8 novembre mais surprise : on a appris que notre rdv avait été déplacé au… Lundi 12 novembre 14h ! Alors qu’habituellement la gygy ne consulte que le mercredi et le jeudi. « Vous n’avez pas encore reçu le courrier ? ». Non lol… Mais bon pour une fois ce report de rdv nous arrange… Nous aurons à priori le résultat de ce TEC. Vous noterez la modernité du centre PMA de Poissy pour la gestion des rdv…

amour soutien fiv pma

Plus qu’à attendre et croiser les doigts, espérer, me reposer, parler à Super brybry, le couver, l’aimer pour qu’il fasse son nid… Merci pour tout votre soutien, tout l’amour, tous vos encouragements, vos pensées bienveillantes, vos ondes positives et vos prières… J’espère que toute cette énergie positive réunie nous sera favorable. J’espère vous annoncer une bonne nouvelle le 12 novembre… Novembre, apporte-nous, pour la toute première fois, un « + » !

16 réflexions au sujet de “FIV1 – TEC1 bis – Lundi 29/10/18 : Super brybry au chaud, place à la couvade et l’attente”

    1. Oh oui sacré cocktail de médocs… vraiment pas facile tout ce qu’on vit ! J’ai été arrêtée hier et aujourd’hui et je suis en congé vendredi et lundi. Beaucoup de repos et puis une petite escapade en amoureux vendredi et samedi à Trouville. Changer d’air nous fera du bien ❤

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.