À savoir

Infertilité : 1 couple sur 6 touché

un couple sur 6En France, 1 couple sur 6 rencontrerait des problèmes de fertilité. 1 couple sur 6 est infertile. Nous sommes 1 couple sur 6.

Peu importe d’où vient l’infertilité. De mon chéri, de moi, de nous deux, nous ne sommes qu’un. C’est notre infertilité. Notre combat. Notre amour . Notre futur bébé ♡.

L’infertilité peut toucher tout le monde. A n’importe quel moment. On peut déjà être parents et être infertiles. Rien n’est immuable. On peut être infertiles et avoir une grossesse miracle, naturellement. Rien n’est impossible. La science n’explique pas tout.

On peut être infertiles sans trouver une explication précise, une cause « physique » mais ce n’est pas pour ça que ça vient de nous, que c’est dans « notre tête ». L’infertilité inexpliquée existe.

On peut être infertile et le savoir avant d’avoir le projet de fonder sa famille. Ou découvrir son infertilité après des mois ou des années d’attente douloureuse. Ou ne jamais le savoir.

tristesse pma fivL’infertilité est une souffrance profonde. Qui nous ronge. Une femme est censée donner la vie. C’est ce qu’il y a de plus naturel. Être infertile est l’une des pires épreuves pour une femme.

La PMA nous prend beaucoup. De l’énergie, du temps, de la joie, de l’espoir, notre insouciance, la légèreté de vivre, des bons moments que l’on est contraints de sacrifier… La PMA nous enlève le bonheur d’une annonce surprise de grossesse à notre chéri ou à nos proches. C’est dur à accepter. C’est dur de confier son intimité à des médecins.

La PMA rend le chemin vers la maternité/parentalité, censé être magnifique, très douloureux. Beaucoup de doutes, de larmes, de peurs, de déceptions, d’échecs, de remises en question, de montagnes russes émotionnelles, de souffrances physiques et morales… Des moments de gêne, de solitude, de tristesse et d’incompréhension face à un entourage parfois indélicat, sans tact, voire blessant.

 

Même quand la grossesse tant désirée arrive , la PMA reste là dans un coin de notre tête et nous remplit de peurs et de doutes. Peur que tout s’arrête, peur d’une fausse couche, peur que notre bébé ait un problème… Peur qu’on nous retire ce cadeau qu’on attendait depuis si longtemps et pour lequel on s’est tant battus.

bebe baby pma fivLa PMA ne s’arrête jamais en fait. On sera toujours des Pmettes. Je serai toujours une Pmette. Même quand j’aurai mon bébé dans les bras. Je n’oublierai pas. On n’en sortira pas indemnes. Quand je regarderai mon bébé dans les yeux, l’amour, la fierté, le bonheur prendront le pas sur tout le reste mais je n’oublierai jamais rien. Je n’oublierai jamais ce combat, le combat de ma vie.

Il y a des épreuves qu’on ne peut pas effacer. Des épreuves qui nous marquent et nous changent à jamais. Est-ce une leçon de la vie ? J’ai envie de croire que oui. Que tout ce que je traverse aujourd’hui a un but, un sens. Qu’est-ce que ce combat, finalement, m’apportera ? De la force, du courage ? Serais-je, après tout ça, moins sensible, plus solide ? Qu’est-ce que ça changera dans ma vie ? Est-ce qu’il y aura vraiment un « après » ? Est-ce que ce combat aura une fin heureuse ?

 

super heros couple pma fiv1 couple sur 6 est infertile. 1 couple sur 6 traverse des tempêtes, des orages, des ouragans pour devenir parents. 1 couple sur 6 est un couple de Supers-Héros . 1 couple sur 6 se bat chaque jour pour donner la vie . Personne ne devrait connaître ce combat, cette souffrance, cette attente.

Aujourd’hui je pense à tous ces couples, qui ont chacun leur histoire, leurs épreuves, leur parcours, leurs déceptions, leurs réussites. Je vous admire tous et j’espère du fond du cœur que votre combat, notre combat à toutes et tous, prendra fin bientôt, avec la plus belle des récompenses à la clé, ce bébé tant attendu, tant aimé ♡.

6 réflexions au sujet de “Infertilité : 1 couple sur 6 touché”

  1. Merci pour tes articles !
    Quand je dis que c’est très courant c’est-à-dire 1 couple sur 6 à mon entourage, ils me regardent avec des yeux surpris. Ben vi messieurs dames !
    Cette statistique est-elle plutôt rassurante (dans le sens on n’est pas les seuls) ou plutôt inquiétante, je ne sais pas…
    Ici on arrive à 4 ans d’essais. Pma commencée en août 2017 (Après avoir fait 3 gynécologues pour en trouver enfin une humaine et compétente). Problèmes lui OATS sévère, moi 1 trompe bouchée. Unique solution fiv ICSI.
    Première FIV ICSI en novembre 2017, 12 ovocytes prélevés, 11 matures, 6 embryons, 3 transférables, 1 transféré (1 j5), 2 congelé (1j5 et 1j6).
    Premier TEC sur mon cycle de février 2018. Résultat positif. Mais FC découverte à la première écho à 9SA. Curetage. Pause obligatoire de 3 cycles.
    Deuxième TEC sur mon cycle d’août. Résultat négatif.
    Deuxième FIV sur mon cycle de novembre 2018. Énormement de fatigue et un corps qui lâche : 8 de tension et réagi bien moins bien que pour la FIV : seulement 8 ovocytes prélevés, 6 matures, 2 embryons transférés à j3. Résultat négatif.
    Février 2019 : hystéroscopie et une biopsie de l’endométre sous anesthésie générale suivis d’un petit curetage. Résultats immédiats rassurants : on me dit que mon utérus a une forme et une taille, qu’on a fait un petit curetage pour enlever un peu de « matériel  » qui n’aurait pas dû être présent dans ma cavité utérine. Je dois attendre 10 jours pour les résultats de l’analyse. Verdict après 10 jours : pas de polype ouf! Mais endométrite (c’est à dire infection de l’endométre ) présente depuis plusieurs mois car à un stade relativement développé. Donc sur mes cycles de mars à mai 2019 : 10 jours d’antibiotiques matin et soir du j5 au j14 du cycle soit un traitement de cheval. Beaucoup de gens ont trouvé ces résultats positifs car ça se soigne mais moi non. Déjà car j’ai attrapé cette infection à cause des traitements et opérations pma. Et ensuite je me sens usée et fatiguée moralement et physiquement par tout cela.
    Hier matin encore j’ai reçu un texto d’une amie : je ne sais pas trop comment te le dire mais on attend le 3ème bb pour début septembre 2019.
    A la lecture de son message, de nouveau un sentiment d’injustice, des larmes…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.