Témoignage

Témoignage : une Pmette enceinte de jumeaux grâce au don d’ovocyte

Bonjour Super J. peux-tu te présenter ?

enceinte jumeaux fille garcon pmaJe m’appelle Jennifer, j’ai 31 ans, je suis en couple avec mon chéri depuis maintenant 6 ans, en concubinage. Je suis employée dans un hypermarché mais en arrêt depuis le début de ma grossesse. Je suis enceinte de 27 SA grâce à la PMA. Nous attendons des jumeaux ! Une petite fille et un petit garçon, nos bébés miracles.

 

Peux-tu nous parler de ton parcours de PMA ? 

Après plus d’un an d’essais naturels, je décide de forcer un peu les choses en demandant un bilan de fertilité à mon médecin traitant. Ma gynécologue, elle, voulait attendre encore un peu… Mais sans regret pour nous car les résultats ont révélé une AMH basse. On a donc été immédiatement orientés vers un gynécologue spécialisé en PMA. Après plusieurs examens complémentaires, le diagnostic final tombe : réserve ovarienne faible pour moi et azoospermie pour mon chéri. On nous dirige directement vers Nice pour des FIV ICSI ( il n’y a pas de centre de PMA en Corse).

 

deception tristesse echec pma fivNotre première stimulation fut un échec complet. Je ne réagissais pas au traitement de blocage des ovaires, ce cycle a donc été annulé… La deuxième stimulation a donné 8 follicules mais malheureusement aucun de mature. Cela a été notre première douche froide… Mais de nature à ne pas me laisser aller, j’ai vite réussi à remonter la pente et positiver. Il fallait trouver le courage d’avancer vers notre objectif : devenir parents.

 

Notre troisième tentative, avec un tout nouveau protocole, a donné 5 follicules mais un seul ovocyte mature. L’embryon obtenu m’a été implanté deux jours après la fécondation. Malheureusement, après l’attente on apprend que ce premier transfert n’a pas donné de grossesse…. Négatif.

 

stop deception pma fivJ’ai alors demandé qu’on me dirige vers un don d’ovocyte. Ma gynéco était tout à fait d’accord avec mon raisonnement. Pour elle aussi, ça ne servait à rien de faire souffrir mon corps avec des protocoles qui ne donnaient rien à cause de mon AMH trop faible. Il valait mieux débuter une FIV DO (FIV avec don d’ovocyte) pour ne pas perdre des tentatives inutilement.

 

Comment as-tu vécu le fait de devoir recourir à un don d’ovocyte ? Comment avez-vous choisi Zlin ?

don-d-ovocytesAvec Chéri on était décidés à fonder notre famille, peu importe le moyen, il a vraiment été mon pilier dans cette aventure. Même s’il en souffrait lui aussi, il restait fort pour moi et m’a toujours soutenue dans mes choix. Quand j’ai commencé les FIV ICSI à Nice, j’ai été directe avec la gynéco, je voulais être maman dans l’année qui suivait, peu importe le moyen… Vu mon AMH et ce que j’avais pu lire à ce sujet, je savais que le recours au don d’ovocyte allait sûrement être un passage obligatoire si je voulais porter un enfant, notre enfant. Peu importe qu’il ait ou non mon patrimoine génétique. Pour moi, cela n’était qu’un détail. Je n’ai pas mal vécu le recours au don.

 

recherche don ovocyte france etrangerNous avons donc lancé le protocole de don d’ovocyte en France mais aussi débuté des recherches à l’étranger sur les conseils de ma gynéco. En France, les délais pour un don d’ovocytes sont effectivement beaucoup trop long… Après plusieurs études des cliniques et des pays, notre choix s’est porté sur la République Tchèque, pour des raisons économiques et on ne regrette rien.

 

J’ai contacté la clinique de Zlin en juillet 2018, donné mes critères et convenu d’un rendez vous en octobre avec eux. Il y avait des disponibilités en Septembre mais chéri ne pouvait pas se libérer. On a adoré la République Tchèque, on y est allés assez « relax » avec dans l’idée que si ça marchait c’était super… Mais que si cela ne marchait pas on en aurait au moins profité pour faire un voyage qu’on n’aurait peut-être jamais fait autrement…

 

On a été super bien reçus à Zlin. C’est un complexe avec clinique, hôtel et restaurant, une formule « all inclusive » très appréciable… Un peu comme des vacances mais pour faire un bébé… Beaucoup de Français y vont pour faire une FIV DO, nous étions quatre couples de Français à ce moment là. Ce fut vraiment une belle expérience, on a eu un excellent feeling avec les équipes, je recommande cette clinique à 100%.

 

sourire bonheur grossesse amour pmaLe jour de la prise de sang pour connaître le résultat de la FIV, je n’étais pas chez moi. Du coup c’est mon chéri qui a eu les résultats avant moi. Il m’a appelée en stress… Car les hommes n’y comprennent rien aux résultats de taux de béta-hCG ! Je lui ai dit que oui, effectivement, j’étais bel et bien enceinte ! On s’est mis à pleurer tout les deux ! On avait enfin réussi. Notre famille a été un soutien immense, que ça soit émotionnel ou financier.

 

Comment vis-tu ta grossesse après ce parcours ?

jumeau jumelle pma grossesseMa grossesse se passe plutôt bien. Je ne suis pas stressée. Cela ne servirait à rien. On est restés sur nos gardes au début, jusqu’à l’écho T1 car on était conscients que dans ce genre de parcours, tout peut arriver… Mais on a vite trouvé la sérénité. Avec les prises de sang, qui montraient des taux plus hauts que la moyenne, on savait déjà qu’on attendait des jumeaux. On était vraiment ravis mais un peu apeurés aussi car deux bébés d’un coup c’est beaucoup de travail… Et surtout des travaux à prévoir dans notre maison pour plus tard. Mais c’est tellement de bonheur ! En plus on a eu la chance de pouvoir connaître les sexes des bébés dès l’échographie du 1er trimestre : un garçon et une fille, que demander de plus ? Chéri était encore plus relax après !

 

Quels conseils donnerais-tu aux Pmettes ?

Mes conseils pour les Pmettes toujours en protocole c’est de ne jamais baisser les bras et se relever après chaque échec en gardant son objectif en tête, assez rapidement car ça ne sert à rien de broyer du noir longtemps, ça n’apporte rien de bon… Mais le plus important, et que j’ai appris au fur et à mesure du parcours, c’est le fameux « lâcher prise »… Pour moi, ça a été la clé de notre réussite : apprendre à ne plus jalouser les femmes enceintes et arrêter de me demander sans cesse quand viendrait mon tour… Apprécier la vie, tout simplement, sans prise de tête. Profiter de chaque instant malgré les coups durs, les déceptions.

 

Merci Jennifer pour ton témoignage plein d’espoir et d’optimisme ! Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ta magnifique famille à venir ❤

 

N’hésitez pas à vous informer et parler du don d’ovocyte qui est trop peu répandu en France. Pourtant, c’est un si beau cadeau que d’aider des couples à donner la vie ❤

affiche-don-d-ovocytes-agence-de-la-biomedecine-2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.